• Marketing online et mobile avec le SEO

    AXnRoii_Article sponsorisé

    Après l’explosion de l’informatique il y a 30 ans , celle de l’Internet il y 20 ans, puis celle des réseaux sociaux conjointement à celle des périphériques mobiles il y a 10 ans, le reflet d’une société à la fois de plus en plus connectée et de plus en plus individualisée, on entend aujourd’hui de plus en plus parler de SEO. Mais à quoi cet acronyme fait-il… référence ?

    Tout d’abord « SEO » est un acronyme anglais qu’on décrypte par « Search Engine Optimization » et que l’on traduit usuellement en français par « Optimisation pour les moteurs de recherche » et plus simplement par « référencement naturel ». Concrètement, le terme SEO recouvre un éventail de techniques dont le but est d’optimiser la compréhension par un maximum de moteurs de recherche du thème et des contenus d’une page, de plusieurs, ou d’un site Internet tout entier.

    Le SEO/référencement vise donc à améliorer le positionnement d’une page, d’un groupe de pages, un d’un site afin qu’elle(s)/il apparaisse le plus rapidement possible dans les résultats à l’issue d’une recherche sur Internet, idéalement sur la première page affichée et le plus haut possible.

    Parallèlement, on observe une érosion des ventes par les canaux traditionnels au profit de la vente par Internet. Ainsi, en 2015, le marché de l’e-commerce a connu une croissance accélérée avec une progression de 14,3% après un score de 11% en 2014. Ces chiffres sont l’écho silencieux d’une (r)évolution dans les comportements d’achat avec désormais 7 % des ventes de détail, tous secteurs confondus. L’idée d’un essoufflement s’éloigne donc à grands pas.

    Enfin, à l’instar de ces appareils mobiles que nous emportons partout avec nous, l’Internet devient donc lui aussi mobile et nous effectuons donc de plus en plus de recherches en déplacement. Nous pouvons commander sur Internet de nos mobiles et tablettes, où que nous soyons, et même de l’étranger avec la simplification et démocratisation de l’offre en Roaming.

    Il était donc tout « naturel » que les services de marketing de toutes les entreprises de biens et services se penchent sur cette nouvelle donne afin d’en tirer le meilleur parti. Une niche d’emplois bien rémunérés se développe donc pour ce canal de vente éminemment porteur. On recherche donc maintenant et partout des professionnels du référencement, si possible plus performants que leurs collègues œuvrant dans la même branche afin de profiter de cette manne inespérée dans un contexte économique global plutôt morose.

    Rien d’étonnant donc à ce que les emplois dans le SEO se multiplient puisque le référencement est la base de la communication en termes de marketing en ligne, et ce tout particulièrement sur les appareils mobiles.